La mine

Au commencement était la mine… Ou comment la raison d’être de l’Hôtel se trouve dans les entrailles du cirque d’Anéou…C’est en effet l’exploitation des mines de spath et de fluor au début du XXème siècle et l’aménagement de la route entre Laruns et le Col du Pourtalet qui ont incité Jean-Pierre CASADEBAIG à engager la construction de l’établissement. Les mineurs y trouvèrent ainsi le réconfort à la double hostilité qu’ils affrontaient : celle de la tâche et celle du site. Et si la plupart des gens qui portaient des lunettes dont les verres étaient fabriqués à partir des minerais extraits n’ont jamais su qu’ils provenaient ainsi des crêtes frontalières, les compagnies minières ont fait de l’exploitation des sols un commerce florissant jusqu’à la fin des années 1950. C’est à ce moment là que le Col devient un lieu de villégiature : les mineurs harassés laissent place aux touristes oisifs qui, au dortoir entassé, préfèrent la terrasse ensoleillée. L’établissement connaît alors une importante mutation, nouveau chapitre d’une Histoire qui s’écrit déjà…et qui commença donc à la mine !

Revenir aux chambres

mine-01

mine-02

mine-03

contrebandiers-04